Des engagements en faveur du développement durable



L'Agenda 21 d'Auray a été approuvé en Conseil municipal le 25 mai 2011. Les actions vont être menées à partir de cette date. un calendrier de mise en œuvre sur 5 années a été proposé pour chacune d'entre elles.

La Ville n'a pas attendu cette validation officielle. En effet, pour mener à son terme cette réflexion autour de l'Agenda 21, la commune a pu s'appuyer sur des bases solides. Depuis plusieurs années déjà, Auray s’engage en faveur du développement durable et solidaire.



Avant 2009, au démarrage de la réflexion autour de l'Agenda 21





¤
Fini le fioul pour ses chaufferies. Toutes sont au gaz et l’implantation d'une nouvelle chaufferie alimentée par la filière bois est envisagée au Gumenen-Goaner.

¤ Finis les produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics (à l’exception des cimetières et des stades). De même, l’arrosage des espaces verts est assuré en totale autonomie sans ouvrir le robinet d’eau du réseau public.

¤ Les déchets d’élagage sont broyés et servent au paillage des massifs arbustifs. Quant aux déchets verts des particuliers, ils sont désormais collectés dans des sacs biodégradables vendus par la Ville et les Alréens sont incités à réaliser leur propre compost.

¤ En ce qui concerne les déplacements, les services techniques disposent désormais d’un deuxième véhicule à énergie gaz ; la police municipale patrouille en vélo tous chemins ; des pistes et bandes cyclables ont été réalisées ; Auray Bus a été mis en service.

¤ Des repas sans OGM et trois menus bio par mois s’invitent à la table des restaurants scolaires, des centres de loisirs et de vacances ou à celle des personnes âgées.

¤ La démarche Haute Qualité Environnementale s’intègre dans les projets de construction de la commune : c’est le cas du terrain synthétique et des vestiaires du stade de Ty Coat mais aussi au vallon de Kérudo...

(Liste arrêtée en avril 2009, au démarrage de la réflexion autour l'Agenda 21)


De 2009 à 2011, pendant l'élaboration de l'Agenda 21

 

¤ Télécharger la liste des actions 2009-2011 (format Pdf - 388 Ko)


Des chartes pour un développement durable


Avec ses 691 hectares, ses 12 948 habitants (population légale au 01.01.2008), Auray est une ville où s'équilibrent espaces naturels, zones urbaines et zones à urbaniser. Sensible à la question du développement durable et à la préservation de l'environnement, Auray s'engage également aux côtés d'autres collectivités et partenaires.

 

¤ La Ville d'Auray a signé la charte des maires pour l'environnement.
Ce document décline un programme d'actions autour de 6 axes : promouvoir la sobriété énergétique, économiser les ressources et lutter contre les changements climatiques, maîtriser l'urbanisme et diversifier l'offre de transports publics, préserver les ressources naturelles, protéger la biodiversité, conjuguer environnement et santé et, pour finir, conduire  des politiques municipales écologiquement responsables.

¤ Auray approuve le projet de charte du Parc naturel régional du golfe du Morbihan. Comme les 37 autres communes concernées par le périmètre du projet, elle a été sollicitée par le Conseil régional, compétent en matière de parcs naturels régionaux. Ce projet de parc, s'étendant sur 92 000 ha, engage les collectivités pour les 12 ans à venir dans une démarche de préservation et de sauvegarde du patrimoine, de la biodiversité, des paysages. en savoir plus

¤ La Ville d'Auray s'est engagée à respecter la charte des espaces côtiers bretons. en savoir plus

¤ Auray a adopté la charte des villes bretonnes pour un développement urbain durable. Porté par la Conférence des villes de Bretagne, ce document sert de cadrage à l’action du réseau des villes bretonnes en proposant d’établir une stratégie axée sur le développement durable et la définition d’un nouveau modèle urbain. L’exemplarité en matière environnementale, le soutien au développement économique durable et innovant, la cohésion et la mixité sociale, la valorisation de l’identité paysagère des villes bretonnes ainsi que le développement de coopérations et d’échanges entre ces dernières et leurs partenaires constituent les chapitres principaux de cette charte. en savoir plus