Saint-Goustan, port d'Auray

Auray : maisons à colombages place St-SauveurAuray : les deux clochers de St-GoustanAuray : le pavillon d'en bas



  • Auray : St-GoustanL’aménagement du grand port d’Auray s’achève en 1641. Les travaux donnent naissance à la place Saint- Sauveur puis se poursuivent vers le sud par l’actuel quai Franklin. La ville importe du vin, du sel, du cuir, du fer et de l’acier de Biscaye. Elle exporte du froment, du seigle, de l’avoine, du beurre, de la viande, du poisson, du drap et de la toile. Au 18ème siècle Auray est un des premiers ports morbihannais pour la construction navale. La création du port de Lorient (1665-1670) et le manque d’importantes voies routières pour relier Saint-Goustan à l’arrière pays sont à l’origine de la baisse d’activité du port. Celle-ci s’accroît avec l’arrivée du chemin de fer et la création en 1865 d’une nouvelle voie d’accès à Auray qui isole le port et réduit encore ses échanges commerciaux.

 

Auray : statue de St-Goustan

  • Le quartier placé sous la protection de St-Goustan, patron des marins et des pêcheurs, voit se dresser l’un à côté de l’autre deux clochers : l’église St-Sauveur (15ème s), la chapelle Notre-Dame de Lourdes (fin 19ème s).


La rue du Petit Port regroupe aujourd’hui le plus grand nombre de maisons à pans de bois (neuf sur la quarantaine subsistant à Auray).





  • Auray : pont de St-GoustanLa première mention d’un pont en pierre reliant la ville basse à la ville haute date du 13ème siècle. La forme actuelle du pont remonte au 18ème siècle. A l’extrémité droite de l’ouvrage est construit le bâtiment d’octroi.






Auray : la rue du Château

  • Le château sera vendu aux enchères en 1560 sur ordre de Henri II roi de France après avoir été pris d’assaut par les troupes françaises. Le château d’Auray aura été le lieu de séjour des ducs. François Ier y épouse Isabeau d’Ecosse le 30 octobre 1442. C’est aussi une place forte stratégique. Le 29 septembre 1364, le duc Jean IV l’assiège mettant fin aux prétentions au duché de Bretagne de son adversaire Charles de Blois. Aujourd’hui, il subsiste quelques vestiges sur la rive droite du Loc’h : une tour ronde dite “tour du talus et trois contreforts qui supportaient le corps de logis du château.



Avant de procéder à la vente des ruines du château, une “rue neuve” est créée le 6 sept 1560 sur les douves nord. Quelques années plus tard, la rue est entièrement bordée de maisons et est nommée rue du château. Outre quelques maisons en pans de bois, la rue est bordée de belles demeures adoptant le calcaire, matériau noble en vogue au 17ème et 18ème siècle.





Auray : fenêtre rue du ChâteauAuray : rue St-Sauveur à St-GoustanAuray : hortensias à St-GoustanAuray : escalier en pierre à St-Goustan

 

 (Source "Flâner à Auray, le guide du patrimoine", voir dessus à droite)