La Ville protège son patrimoine

Auray: la ville-haute depuis Saint-Goustan L'objectif est le même : la conservation du patrimoine et l'embellissement de la ville. Reste que le remplacement de la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP) par l'Aire de Valorisation de l'Architecture et du Patrimoine (AVAP) induit plusieurs changements.



PÉRIMÈTRE ÉLARGI

Auray recense 24 monuments historiques et 3 sites inscrits. De quoi justifier la mise en place d'une ZPPAUP en 1998. Celle-ci envisage la protection du patrimoine autrement que dans un rayon de 500m entourant un monument historique. Elle intègre aussi le patrimoine paysager. Le centre-ville, Saint-Goustan, le Vallon du Reclus et les abords du Loc'h sont concernés. Avec l'AVAP, le périmètre est élargi à des secteurs aux ensembles architecturaux cohérents et/ou voués à un réaménagement qui suppose un projet architectural. Il s'agit du quartier de La Gare, de l'avenue de Gaulle, de la rue Calmette, du quartier de Kerdrain et notamment la rue Hoche, du village de Kéropert et des secteurs Kériolet et Athéna (voir plan ci-contre).



RÈGLEMENT

A l'intérieur du périmètre, un règlement détaille les prescriptions en matière de rénovation et de construction. Celles-ci évitent toute fausse route de la part du porteur de projet. Respectées, elles lui assurent l'avis requis conforme de l'architecte des bâtiments de France. Des adaptations mineures peuvent néanmoins être admises. Elaboré par le cabinet Ghéco, la direction de l'urbanisme de la Ville d'Auray et l'architecte des bâtiments de France, voté par le conseil municipal, le règlement de l'AVAP s'impose au Plan Local d'Urbanisme .



NUANCE

Autoriser le développement de la ville sans nuire à la qualité patrimoniale. C'est l'esprit des lieux à projets, nouveau secteur défini dans l'AVAP. Il nuance le règlement et élargit le champ des possibles en matière de constructions nouvelles. Les toitures terrasses sont autorisées et une plus grande densification est permise. Le cuivre et le zinc font leur entrée parmi les matériaux de couverture. Six lieux sont concernés : la Gare (pôle d'échange multimodal), le centre-ville (requalification du site de l'Hôtel-Dieu), le site de l'ancienne maison de retraite du Loch et trois secteurs respectivement situés quai Neuf, aux abords de l'espace Athéna et du carrefour du Ballon.



ENVIRONNEMENT

Issue de la loi Grenelle II, l'AVAP intègre des préconisations environnementales. Elle veille à la bonne intégration des dispositifs destinés à l'exploitation des énergies renouvelables. L'isolation par l'extérieur est désormais autorisée sur certaines maisons et à certaines conditions. Par ailleurs, les espaces naturels, seuls, bénéficiaient jusqu'alors de protection. Aujourd'hui, des alignements d'arbres et des arbres isolés sont intégrés au niveau dispositif ainsi que certains jardins d'agrément.